rabiessurveillanceblueprint.org

2.2.3 Quels autres aspects de la surveillance de la rage humaine faut-il retenir?

La transmission du virus à l’homme se produit dans les régions où la rage canine - ou la rage transmise par les animaux sauvages (y compris la chauve-souris) - est endémique. En raison de la fréquence des contacts entre chiens et êtres humains, le risque d’infection chez l’homme est plus élevé dans les régions où la rage canine est présente. Le manque d’information et de vigilance des populations locales, la faiblesse des infrastructures médicales et vétérinaires ainsi qu’une formation insuffisante des personnels médicaux et vétérinaires exacerbent ce risque dans les pays en voie de développement. L’utilisation de statistiques relatives aux blessures par morsure d’animal et de prophylaxie post-exposition (PPE) pourrait permettre d’adapter et ainsi d’optimiser le processus de surveillance de la rage humaine (voir section 5.9).


page précédente: 2.2.2 Pourquoi faut-il faire confirmer le diagnostic de rage humaine par des analyses biologiques ?

page suivante: 2.2.4. Pourquoi la surveillance de la rage humaine doit-elle être accompagnée de mesures de prophylaxie post-exposition ?

PARTNER LINKS

Accueil | Contact | Plan du site |
[en]Version 1 Last updated December 2014[fr]Première version, dernière mise à jour Juin 2015