rabiessurveillanceblueprint.org

3.5 Quelles infrastructures pour la surveillance de la rage?

La circulation rapide et efficace des données impose que les infrastructures soient en place et les stratégies convenues entre les parties responsables. Les infrastructures essentielles comprennent les réseaux d’électricité, de transports, les outils de communication (réseaux téléphoniques et informatiques) et l’équipement de bureau et de laboratoire.

Infrastructure pour le traitement des échantillons rabiques :
Le traitement des échantillons rabiques comprend leur collecte, leur stockage, leur transport et leur présentation. L’infrastructure et l’équipement à mettre en place pour cela peuvent être différents d’un pays à l’autre, et les besoins seront adaptés aux conditions géographiques et socioéconomiques de la région en question. En tout état de cause, l’infrastructure doit garantir que les échantillons seront traités en vue de leur test en laboratoire sans aucun délai.
Les composants critiques sont les suivants :

  • personnel permanent pour la surveillance de la rage
  • points de collecte (services vétérinaires de district, laboratoires régionaux)
  • installations de stockage appropriées (voir section 3.8)
  • équipement de transport (voir section 3.9)
  • réseau de diagnostic

page précédente: 3.4 Quel personnel est nécessaire pour la surveillance de la rage?

page suivante: 3.6 Quels échantillons faut-il obtenir, et qui en est responsable ?

PARTNER LINKS

Accueil | Contact | Plan du site |
[en]Version 1 Last updated December 2014[fr]Première version, dernière mise à jour Juin 2015