rabiessurveillanceblueprint.org

4.4.3 Un test de confirmation est-il nécessaire ?

En règle générale, la sensibilité [1] et la spécificité [2] des tests FAT et DRIT sont très élevées mais elles peuvent être influencées par la qualité des échantillons, du conjugué, de l’équipement, et aussi par les compétences et l’expérience des personnes participant au diagnostic de la rage. Dans certaines circonstances (restreintes), le fait que les antigènes viraux ne soient pas détectables dans les tissus cérébraux n’exclut pas l’infection. Il n’est généralement pas nécessaire de confirmer les résultats de FAT ou de DRIT véritablement négatifs par d’autres tests dans la surveillance des animaux. En revanche, un résultat négatif sur un échantillon associé à une exposition humaine connue ou un résultat de FAT ou de DRIT incertain peuvent motiver le recours à des tests de confirmation (voir la section 4.4.5).


Les tests véritablement incertains doivent être considérés comme positifs et faire l’objet d’une prophylaxie post-exposition selon les recommandations de l’OMS, jusqu’à ce que des essais de confirmation confirment ou infirment l’infection.

[1sensibilité est la proportion d’unités effectivement positives, correctement identifiées comme telles par un test. Il est une mesure de la confiance dans la capacité de la surveillance appliquée à détecter l’infection

[2spécificité est la proportion d’unités effectivement négatives, correctement identifiées comme négatif par un test


page précédente: 4.4.2 Et les autres tests de diagnostic post mortem de la rage ?

page suivante: 4.4.4 Y a-t-il une hiérarchie à respecter dans le diagnostic ?

PARTNER LINKS

Home | Contact | Site Map |
[en]Version 1 Last updated December 2014[fr]Première version, dernière mise à jour Juin 2015